Accueil Origines de la
momification
Procédés
d'embaumement

Un métier peu
commun
Religion et
mythologie
Découvertes
archéologiques
Photos Annotations Bibliographie

 

 
 
Présentation de la momification


Au sens propre, la momification consiste à l'action de momifier toute dépouille humaine ou animale, c'est-à-dire conserver un cadavre (embaumer) au moyen de matières balsamiques.

En Égypte antique, la conservation du corps était un symbole très important. La destruction de celui-ci représentait un risque très grave. Les Égyptiens croyaient en l'immortalité. La mort, chez les Égyptiens, représentait la séparation entre le support matériel et les éléments immatériels ; le Ba qui correspond à l'âme et le Ka qui représente l'énergie vitale. Il fallait donc que le Ba et le Ka, au réveil de sa nouvelle vie, puissent réintégrer le corps, préalablement conservé.

« La momification avait comme but principal de purifier et de rendre divin le corps pour que celui-ci devienne un Osiris. »1
 

Légende d'Osiris

Osiris, connu aussi sous le nom de Ounophris, « l'être bon », était un souverain très éclairé. Un jour, il fut victime d'un complot orchestré par son propre frère Seth, incarnation du désordre. Lors d'un banquet donné en l'honneur des nombreuses victoires d'Osiris, Seth le captura et l'enferma dans un coffre à sa mesure qu'il jeta dans le Nil. Isis, súur commune de Seth et d'Osiris, également femme de ce dernier, décida de partir à la recherche de son mari. Elle trouva le coffre en Phénicie et décida de le cacher pour que personne ne le retrouve. Seth, lors d'une partie de chasse, retrouva Osiris et découpa celui-ci en quatorze morceaux qu'il éparpilla à travers toute l'Égypte. Isis partit à la recherche des précieux fragments composant son mari. Elle les retrouva tous à l'exception du phallus qu'un poisson du Nil avait dévoré. Isis reconstitua le corps d'Osiris et l'apporta à son neveu Anubis pour qu'il le momifie.  « Puis la déesse magicienne (Isis), aidé de sa súur Nephthys, de Thot, le vizir du défunt et d'Horus, son fils conçu par union avec le cadavre de son mari, redonna le souffle de la vie à Osiris à l'aide de formules magiques. Pour la première fois, les rites de l'embaumement qui rendent la vie éternelle ont été pratiqués. »2 

Grâce à l'embaumement et aux formules incantatoires, Osiris fût ressuscité. « Osiris devint alors le dieu des morts et du recommencement de la vie, représenté comme une momie entourée de bandelettes. Anubis, lui, devint le patron des embaumeurs. »3